• Justine Blasco

Évolutions du comportement d’épargne des Français : quelles conséquences pour la FinTech Cashbee ?


Confinés, le taux d’épargne des Français augmente


Depuis le début de l’épidémie de COVID-19, le taux d’épargne des ménages français grimpe en flèche et atteint même des montants records (environ 50% du revenu net des ménages depuis mars 2020 contre 14,9% pour l’année 2019), selon la dernière note de conjoncture de l’Institut national de la statistique et des études économiques (INSEE).


Depuis le début du confinement et le Décret n° 2020-325 du 25 mars 2020 relatif à l'activité partielle, le revenu moyen des ménages en France est en baisse. L'activité des indépendants et TPE/PME est également fortement affectée par la crise actuelle : contrats suspendus et/ou arrêtés, difficultés d’approvisionnement, augmentation des défauts de paiement, etc. Le confinement associé à la baisse du revenu moyen des ménages Français a eu un impact direct sur la consommation qui a diminué plus que proportionnellement (-35% de consommation en mars 2020). En effet, si les Français constatent une augmentation d’environ 9% de leurs biens de subsistance, le confinement (fermeture des magasins, des restaurants, impossibilité de sortir et de se déplacer, etc) les pousse aussi à repousser à plus tard toute consommation se tenant en dehors du cadre des dépenses courantes. Les ménages Français préfèrent dès lors l’épargne de précaution à la consommation, pour se prémunir face à un avenir incertain. Si certains Français profitent de cette période pour investir en bourse grâce à des prix d’actions relativement bas (par exemple, le 3 avril 2020, le cours de l’action Société Générale était de 12,800 euros : une belle opportunité d’achat pour les investisseurs), la plupart des ménages privilégient des placements à court terme, lesquels sont réputés pour être « liquides ».


Cette augmentation de l’épargne n’est que le reflet d’une situation économique instable. Une vision optimiste consisterait à dire que l’épargne de réserve que constitue aujourd’hui les ménages Français soutiendra la consommation de demain au moment de la désépargne et permettra la relance de l’économie. Mais une vision plus négative consiste à dire que la hausse de l’épargne aujourd’hui servira à compenser la baisse des prestations sociales et la hausse des prélèvements de demain. En effet, à l’heure actuelle, de nombreux plans de soutien de l’économie sont mis en place par l’Etat Français afin de garantir la survie d’un maximum d’entreprises Françaises, à travers la création d’aides financières pour un budget de 100 milliards d’euros. Mais ce plan d’action considérable qui a déjà dû être doublé, ne tardera sans doute pas à augmenter de nouveau. Ces mesures de soutien financier vont bien devoir être financées d’une manière ou d’une autre. Deux options plausibles seraient soit l’augmentation des taxes et impôts, ou bien la réduction des prestations sociales, ce qui dans les deux cas risque d’avoir pour effet de venir réduire le revenu net des ménages. Dans un tel contexte, si les ménages Français souhaitent maintenir leur niveau de consommation d’avant crise économique, ils devront désépargner.



Augmentation de l’épargne : une aubaine en trompe l’œil pour Cashbee ?


L’augmentation fulgurante du taux d'épargne des ménages Français serait-elle alors qu’une aubaine en trompe l’œil pour les FinTech spécialisées sur le sujet à l’instar de Cashbee ?


Fondée en 2018 par Chaker Nakhli, Marc Tempelman et Cyril Garbois, la FinTech Cashbee propose une application mobile permettant à ses utilisateurs de faire fructifier leur argent en le mettant sur un compte rémunéré et de gérer leurs dépenses. L’application dispose d’un algorithme qui génère des recommandations aux utilisateurs censées leur éviter des découverts inutiles.


Il y a un mois, Cashbee annonçait avoir passé la barre des 10 Millions d'euros épargnés via sa plateforme. La FinTech souhaite bousculer le monde de l’épargne et aider les épargnants Français à épargner plus et mieux grâce à un compte rémunéré à 0,6% auprès des banques partenaires, avec une rémunération de 2% sur les deux premiers mois. L’utilisation de Cashbee est aujourd'hui entièrement gratuite. Cashbee ne fait pas payer ses utilisateurs car ce sont les banques partenaires qui rémunèrent Cashbee pour les dépôts apportés.


Dans ce contexte, si Cashbee arrive à capter l’épargne des ménages Français, son niveau d’activité pourrait augmenter de manière significative. En effet, si les ménages Français épargnent en situation normale environ 15% de leurs revenus nets, cette proportion tend à s’accroître en période de crise comme nous l’avons indiqué plus haut. Mais cette hausse du taux d’épargne ne peut être interprétée comme un changement culturel de long terme, mais uniquement comme une réaction à une situation financière instable, un matelas de précaution que l’on forme aujourd’hui pour se prémunir face aux aléas qui pourraient survenir demain.


Le 16 avril 2020, Cashbee a lancé une enquête spéciale portant sur « l’épargne en période de crise du Covid-19 ». Grâce à cette étude, Cashbee en retire les chiffres suivants : 48% des participants assurent avoir perdu de l’argent à cause de la crise financière engendrée par l’épidémie de COVID-19, via leurs placements. Aussi, 42% des personnes interrogées affirment vouloir épargner davantage. 43% des répondants souhaitent repousser certains de leurs projets (immobiliers, mariage, etc). Le confinement permet, ce qui n’a pu être fait en 2008 en raison d’une bulle financière inconnue jusqu’à son éclatement, de se constituer une épargne de précaution, avant de devoir brutalement désépargner sans doute au plus haut de la crise à l’instar de ce qui a pu être observé en 2008, lorsque des milliers de ménages Français se sont soudainement mis à désépargner. Une désépargne qui est due à la diminution des prestations sociales que l’Etat ne peut plus assurer ainsi qu’une hausse des prélèvements. L’aubaine pour la FinTech Cashbee ne serait donc que de courte durée avant un revirement brutal des comportements d’épargne des ménages Français.


Une évolution qui reste encore à suivre, au regard de cette crise sanitaire inédite et exceptionnelle, les prévisions économiques pourraient bien être bouleversées.


#cashbee #épargne #coronavirus #crise #désépargne

0 vue

L'Actu Fin[Tech]

100% FinTech, 100% French

L’Actu Fin[Tech] est le premier média en ligne entièrement dédié à l’écosystème FinTech et à l'entrepreneuriat en France

  • Facebook Social Icône
  • Instagram
  • LinkedIn Social Icône

© L'Actu Fin[Tech] 2020 • Tous droits réservés

Abonnez-vous à la Newsletter de l'Actu Fin[Tech] et recevez les dernières actualités des FinTech françaises !

  • Noir Icône Instagram
  • LinkedIn - Black Circle