• Dorian Prévost

Moneway : le "flop" de son changement de nom

L'heure de la révolution n'a pas (encore) sonné chez Vaultia (ex Moneway) ! Alors que de nouvelles fonctionnalités sont attendues, certains utilisateurs ont fait part de leur déception vis-à-vis de la néo-banque française. En effet, depuis le 3 août 2020, Vaultia (ex Moneway) tenait sa communauté d'utilisateurs en haleine en laissant entendre qu'une révolution se préparait. Le 10 août 2020, la néo-banque a annoncé son changement de nom en devenant Vaultia. L'annonce a fait un "flop".

Le 10 août 2020, sur son forum, la néo-banque française Moneway a dévoilé son changement de nom pour devenir Vaultia. Suite à cette décision, les utilisateurs de Moneway ont été invités à supprimer l'application Moneway, puis à télécharger l’application Vaultia sur leurs mobiles : « Si vous ne supprimez pas votre application Moneway, vous ne pourrez pas vous connecter à Vaultia », prévient Vaultia (ex Moneway). Les utilisateurs qui n'opéreraient pas le changement pourront tout de même continuer à utiliser l'ancienne application, sans toutefois bénéficier des nouveautés : « Si vous n’avez pas l’opportunité de télécharger Vaultia dans l’immédiat, pas d’inquiétude, votre application Moneway reste fonctionnelle, tout comme votre carte et votre compte », précise Vaultia (ex Moneway).


Comment expliquer ce soudain changement de nom ? En vérité, le changement de nom est la conséquence d'une décision de justice du 4 février 2020 rendue par la cour d'appel de Nancy. Moneway a déposé le 27 août 2018 une demande d'enregistrement de la marque verbale "Moneway". Le Groupe La Française a formé opposition à l'enregistrement de cette marque le 21 novembre 2018 en invoquant les droits antérieurs qu'elle détient sur la marque verbale "Moniwan" déposée le 13 juillet 2016 qu'elle estimait identiques ou similaires à ceux de la demande d'enregistrement. Le Directeur Général de l'Institut National de la Propriété Industrielle (INPI) prend position en faveur du Groupe La Française le 20 mai 2019. Une décision que Moneway va contester dès le 20 juin 2019 en sollicitant l'allocation de la somme de 3 000 euros au titre de ses frais irrépétibles. Mais l’INPI reste sur sa position, conduisant Moneway à aller en justice. Moneway va perdre l’ensemble de ses recours, l’obligeant ainsi à changer de nom.


Le 31 mars 2020, Moneway a déposé son nouveau nom : "Vaultia". Esther Lirhantz, Social Content Manager chez Vaultia (ex Moneway) précise que la néo-banque a "profité de cette obligation de changer de nom, pour redéfinir [son] identité visuelle". Vaultia (ex Moneway) a ainsi réinventé son image, tout en garantissant avoir gardé les mêmes valeurs : "les valeurs qui sont le fondement de nos services, à savoir l'esprit communautaire, la transparence, l'accessibilité et l'innovation, ne sont en rien modifiées. Nous continuons d'évoluter en collaboration avec notre communauté, afin de vous faire profiter d'une offre toujours gratuire, en adéquation avec vos besoins", soutient Esther Lirhantz.


Le visuel de l'application a changé : l'espace personnel a été repensé afin d'être plus fluide et ergonomique. Le design de la carte a également évolué en faveur d'un visuel sobre et bleuté. Vaultia (ex Moneway) indique à ses utilisateurs existants qu'ils peuvent "passer de la carte Moneway à la carte Vaultia directement depuis [la] nouvelle application", en contrepartie du paiement de 10 euros. Pour les nouveaux utilisateurs, la première carte est gratuite, puis il faut compter 20 euros pour les suivantes. Concernant les anciens utilisateurs Moneway, ils sont tenus de débourser 10 euros pour obtenir une carte Vaultia.


Les utilisateurs existants sont déçus. Certains sont même en colère. Ils le font savoir en publiant leurs commentaires directement sur le forum de Vaultia (ex Moneway). Ainsi, l'utilisateur, connu sous le pseudo ThAnoX, s'indigne en constatant que les utilisateurs existants doivent débourser 10 euros pour obtenir la carte Vaultia : "faire payer les anciens clients pour la transition c’est le top niveau marketing".

Même étonnement pour Laurie Peltier qui s'offusque : "la première carte est gratuite pour les nouveaux utilisateurs mais pour les "anciens", il faut payer 10 euros".

Nadège Blacodon, comme d'autres utilisateurs, espérait le déploiement de nouvelles fonctionnalités. Il n'en est rien ! "Honnêtement je suis déçu par cette annonce, je ne m'attendais pas du tout à cela", écrit-elle sur le forum de Vaultia (ex Moneway). La révolution promise n'a finalement pas eu lieu. Une déception pour cette utilisatrice.

Un utilisateur, qui utilise le pseudo Shurikn, dénonce une révolution en trompe l’œil : "je m'attendais à de nouvelles fonctionnalités pour changer le quotidien des utilisateurs. Au lieu de cela, vous changez de nom à cause d'une décision de justice et vous vendez cela comme une révolution !". La déception de cet utilisateur est explicite. A l'avenir, Vaultia (ex Moneway) devrait être attendue sur l'évolution de sa relation client et les prochaines fonctionnalités.

Le moins que l'on puisse dire, c'est que la campagne de communication de Vaultia (ex Moneway) autour de ce changement de nom n'est pas une réussite et ses utilisateurs le font savoir. Condamnée par la cour d'appel de Nancy, la néo-banque française serait-elle en train de se mettre à dos sa communauté d'utilisateurs fidèles?


A travers toutes ses campagnes de communication, Vaultia (ex Moneway) revendique être une néo-banque "transparente, communautaire, et accessible à tous". Pourtant, la néo-banque Vaultia (ex Moneway) s'est bien gardée d'expliquer à ses utilisateurs les raisons de ce changement de nom inattendu. Il a fallu attendre la publication le 11 août 2020 d'un article sur le blog de Vaultia (ex Moneway) pour obtenir quelques explications sur les raisons de ce changement de nom. Vaultia (ex Moneway) manque également de transparence en omettant de mentionner explicitement la décision de justice du 4 février 2020 rendue par la cour d'appel de Nancy. Espérons que Vaultia (ex Moneway) va être en mesure de rectifier le tir car il est peu probable que les utilisateurs acceptent de payer les pots cassés.

45 vues

L'Actu Fin[Tech]

100% FinTech, 100% French

L’Actu Fin[Tech] est le premier média en ligne entièrement dédié à l’écosystème FinTech et à l'entrepreneuriat en France

  • Facebook Social Icône
  • Instagram
  • LinkedIn Social Icône

© L'Actu Fin[Tech] 2020 • Tous droits réservés

Abonnez-vous à la Newsletter de l'Actu Fin[Tech] et recevez les dernières actualités des FinTech françaises !

  • Noir Icône Instagram
  • LinkedIn - Black Circle